Le bloguepar Alfred
29 octobre 2015

Qui a dit que la passion et les affaires n’allaient pas ensemble?

par Guy Doucet

Qui a dit que la passion et les affaires n’allaient pas ensemble? 

Le monde des affaires dans lequel j’ai la chance d’œuvrer regroupe des artisans passionnés de leur travail. On oubli souvent que pour la plupart, les producteurs de vins sont des agriculteurs avant tout. Proches de la terre, ils façonnent avec la plus grande attention leur cuvée et ce, à chaque millésime. Je me considère privilégié de pouvoir évoluer dans un domaine qui me permet de voyager et de rencontrer des passionnés.

Par le passé, les domaines de la finance ou de l’immobilier ne m’apportaient pas autant d’opportunités.

En mai 2103, j’ai fait partie d’une mission en France, dans la région du Rhône. Au cours de ce voyage, j’ai eu le privilège d’échanger avec plusieurs producteurs dont Jean-Louis Chave, Michel Chapoutier et Laurence de Pegau. Mathieu Duguay, un jeune homme d’affaires de moins de 40 ans oeuvrant dans l’immobilier, faisait partie du voyage. Il venait de faire l’acquisition d’un complexe hôtelier à Beloeil et était accompagné de son nouveau chef, Jean-François Méthot. Ce dernier possède une feuille de route impressionnante, pour avoir travaillé dans les plus grands restaurants au Québec. D’un commerce plutôt agréable j’ai tout de suite apprécié sa compagnie et j’ai pu profiter de ses commentaires techniques lors de mes visites dans les grands restaurants comme celui de Paul Bocuse et Chez Pic. Il m’est apparu comme un chef passionné de haut niveau qui méritait sa position. Il avait beau m’expliquer qu’il avait quitté les restaurants prestigieux pour pouvoir se rendre au travail à vélo et développer le restaurant le Coureur des bois à Beloeil, il manquait pour l’homme d’affaires que je suis, quelques pièces du casse-tête pour réellement comprendre ce projet.

Après une journée bien remplie et quelques chartreuses en soirée, j’ai enfin eu l’occasion de m’entretenir avec Mathieu, qui m’a présenté sa vision pour Rive-Gauche. Avec un aplomb déconcertant pour l’heure à laquelle nous étions, il me présenta son projet de faire un restaurant haut de gamme avec la plus belle cave à vin au Québec et ce en 24 mois. J’ai alors compris qu‘ils étaient en mission pour visiter les institutions réputées dans un objectif d’apprendre de celles-ci et de s’en inspirer. Pas exactement la vision que je croyais retrouver chez cet important propriétaire immobilier. Fort sympathique de surcroit. Je me suis endormi ce soir là, confronté à mes paradigmes.

Moins de 24 mois plus tard, Mathieu et son équipe extraordinaire, Marie-Josée, Ian, Jean-François dirigent ce projet absolument fantastique en pleine croissance. Une adresse reconnue et un taux d’occupation qui frôle le 100%, la plus belle cave au Québec et surtout, une passion et une discipline d’exécution à faire rougir les grands.  Professionnellement, j’ai toujours souhaité me retrouver en contact avec des gens qui étaient en parfaite maitrise de leur art, de qui je pouvais apprendre et devenir meilleur. J’ai depuis 2014 le privilège de mettre à profit le talent de mon équipe technologique pour mettre en place des méthodes et les technologies nous permettant d’être plus performant et ainsi, rehausser l’expérience client par l’introduction d’une carte des vins virtuelle interactive au Coureur des Bois.

Mathieu et son équipe sont devenus pour moi des références en matière de qualité, d’intégrité, de créativité et de ténacité. Une combinaison d‘expertises complémentaires qui font que le coureur des bois est ce qu’il est aujourd’hui. Je vous suggère de surveiller leur futur à Beloeil, les innovations et les voyages d’apprentissage similaires à celui du Rhône porteront fruits : ils en ont fait plusieurs depuis 2013 et ce n’est qu’un début. Pour la partie technologique, nous collaborons avec l’équipe à la mise au point d’Alfred, une application offrant la gestion de cave et de précieux conseils. Les restaurants de la grosse pomme n’ont qu’à bien se tenir!

Au cours des derniers mois, j’ai appris à me remettre en question sur mes paradigmes et je comprends maintenant la décision de Jean-François de vouloir aller travailler à vélo !

Pas si mal pour un financier et propriétaire immobilier comme Mathieu, ça va m’apprendre à juger !

Guy Doucet

Président et Fondateur de Celliers Intelligents

AlfredL'expert en vin.

Démarrez votre expérience Alfred dès aujourd'hui :