Le bloguepar Alfred
30 janvier 2020

Éducation et apprentissage

par Baptiste Gissinger

Je voulais profiter de l’écriture de ce premier article de l’année pour remercier chacun des plus de 20.000 lecteurs hebdomadaires, ça fait chaud au coeur. Je vous souhaite à tous/tes une merveilleuse année 2020 pleine d’aventures, d’amour et de nouveaux amis.

Lorsque nous avons ouvert notre premier restaurant, je me suis mis en arrière du bar sans trop connaître le milieu des spiritueux. Mais parce que je peux être relativement obsessif, j’ai passé des années à étudier ce qui est aujourd’hui ma profession et c’est ainsi que j’ai réussi à gagner la majeure partie de ma clientèle. Je me donnais comme mission d’amener mes clients à apprécier un spiritueux qu’ils avaient dit ne pas aimer. En partant Québec Rhum, l’idée était d’apprendre aux gens comment déguster un rhum, de les initier au formidable monde des rhums. Avec la demande grandissante des spiritueux, je pense sincèrement que l’éducation du consommateur devrait être une priorité des marques, en plus de la transparence.

Il y’a une question que je vois de plus en plus sur les plateformes : « Comment puis-je en savoir plus sur ce que je bois ? »

Et cette question en dit long, elle reflète la volonté du client d’en savoir plus sur ce qu’il boit et que la transparence et l’authenticité d’un produit font une différence. Alors, comment répondre à cette question ? Premièrement, il est important de s’intéresser au mode de production de vos spiritueux préférés. Je pense écrire des articles sur la production des différents types de spiritueux dans les prochains mois afin d’aider tout le monde à étendre leurs connaissances. Mais même en étant chez vous il est possible de vous éduquer. Google est un outil puissant permettant d’accéder à des heures de lectures éducatives grâce à quelques mots clefs. Vous avez aussi accès à certains clubs : Rhum, Gin, Whisky. Certains bars offrent des dégustations animées par des professionnels de l’industrie que vous pouvez trouver en cherchant dans vos évènements Facebook.

Savoir comment votre spiritueux préféré est produit est seulement le commencement de votre éducation, les blogues et forums spécialisés sont une autre source extraordinaire d’informations sur les produits, car les auteurs passent des heures considérables en recherche et communiquent avec les producteurs.

Allez visiter vos distilleries favorites, posez des questions, observez, soyez curieux. Si on vous dit que la distillerie produit du grain à la bouteille, mais que le sol est impeccable et que l’alambic brille comme un neuf, il y’a de fortes chances pour que leurs alcools soient coupés avec de l’AGN (Alcool de Grain Neutre). Si vous voyez de gros réservoirs en plastique blanc de 1.000L, demandez s’il s’agit de stockage ou bien d’AGN utilisé dans la confection des spiritueux. Comprenez qu’il peut en couter 10 fois plus de fabriquer un alcool du grain à la bouteille que de le fabriquer à partir d’AGN. Certaines distilleries pourraient être tentées de couper les coins ronds pour sauver de l’argent, ce qui est absolument correct tant et aussi longtemps que le tout est fait dans la transparence.

Soyez curieux, posez des questions, éduquez-vous !

AlfredL'expert en vin.

Démarrez votre expérience Alfred dès aujourd'hui : S'abonner