Le bloguepar Alfred
3 avril 2019

L’intelligence artificielle dans le milieu de la restauration supprime-t-elle au passage les emplois?

par Guy Doucet

D’emblée, la réponse à la question est non; l’intelligence artificielle (IA) ne viendra pas éliminer la majorité des emplois en restauration. Elle permettra, toutefois, de concentrer les ressources humaines sur le produit et l’expérience client, en utilisant l’IA pour les autres tâches moins stratégiques. Il en résultera des opérations plus rentables et des emplois mieux rémunérés. Avec la problématique de la pénurie de main-d’œuvre qui est bien installée, les nouvelles technologies vont permettre de sauver plusieurs commerces de proximité qui pourront opérer avec un personnel certes restreint, mais bien rémunéré. Ils seront ainsi en mesure de miser sur les éléments les plus importants : la qualité et le service qui font leur renommée.

Dans un article publié en novembre dernier, mon ami entrepreneur Martin Lafrance de Ueat, entreprise basée à Québec, expose la révolution technologique en cours dans le monde de la restauration. Si cette industrie a été tardive à adopter la technologie pour se transformer, il en sera tout autre au cours des prochains mois. Je vous invite à prendre quelques minutes pour parcourir ce texte qui présente une belle lecture des différentes industries et des impacts de la technologie sur ces domaines.

Le marché de la restauration est énorme, complexe et il évolue rapidement. Aux États-Unis seulement, les restaurants génèrent des ventes de près de 800 milliards de dollars et emploient plus de 14 millions de personnes, soit près d’un travailleur sur 10 dans l’ensemble du pays. La restauration est reconnue pour être un marché difficile d’y réussir, et cela est encore plus vrai aujourd’hui. Le goût des consommateurs change et les types de restaurants progressent rapidement.

Les clients font l’expérience de la nourriture sous de nouvelles formes, en découvrant des expériences culinaires authentiques et uniques. Au restaurant Le Coureur des Bois à Belœil, détenteur du prestigieux Grand Award remis par la revue Wine Spectator, on mise sur le programme de vin, la cave à vin et la qualité de la nourriture pour se démarquer. Pour réussir dans cet environnement, les directeurs de restaurants doivent comprendre comment les clients prennent leurs décisions, anticiper les changements du paysage concurrentiel et rester au fait des tendances émergentes, comme nous l’explique Ian Purtell, directeur de la restauration pour le groupe.

Une hypothèse pour de nombreux restaurateurs qui ne connaissent pas l’IA, est que celle-ci signifie robotique. Un bras mécanique tournant des hamburgers ou un robot transportant de la nourriture sur des tables. Ce type de technologie peut bien fonctionner dans certains restaurants, mais la véritable valeur de l’IA (et de l’apprentissage automatique) réside dans sa capacité à aider les restaurateurs à prendre de meilleures décisions en matière de service à la clientèle. L’IA peut aussi contribuer à exécuter des tâches comme la gestion des inventaires et des achats. 

L’intelligence artificielle représente une véritable opportunité de transformation pour les restaurants, car elle peut fournir des recommandations concrètes. En utilisant une solution de gestion des inventaires comme Alfred Pro, le directeur du restaurant s’assure que le client qui se déplace pour la qualité de sa carte des vins ne sera jamais déçu par un produit non disponible ou que l’on ne retrouve pas parmi les milliers de produits en cave. Il s’assure également d’une rotation optimale des stocks tout en réduisant de façon significative les efforts liés au maintien de l’inventaire. Dans un avenir rapproché, avec l’aide d’un simulateur en temps réel, il sera possible non seulement d’anticiper les besoins de la clientèle basés sur l’historique, mais également d’automatiser les achats en tenant compte des tendances.

Nous sommes déjà rendus à l’ère du restaurant utilisateur des données. Que les restaurants choisissent les options de restauration basées sur la qualité des vins, des mets à emporter ou de la livraison à domicile, des millions de clients fréquenteront les restaurants au cours de la prochaine année et prendront des millions de décisions quant au lieu où ils dépenseront leur argent durement gagné. Et à chaque achat de vin ou de nourriture, ces clients généreront des données que les restaurants doivent accumuler et analyser dès maintenant. Des solutions comme Alfred Pro contribuent directement à l’acquisition de ces données essentielles, en plus de permettre à l’opérateur d’améliorer ses marges de profit et de concentrer les efforts de son équipe sur la qualité des produits et sur l’expérience.

L’IA peut identifier les tendances plus rapidement et efficacement que les humains. Et malgré sa réputation de complexité, l’IA est facile à utiliser car elle est intégrée aux outils de base comme Alfred Pro pour aider les opérateurs à anticiper les besoins de la clientèle. 

Pour reprendre la conclusion du texte de mon ami Martin, aucune industrie n’est à l’abri du changement, peu importe le temps que cela prendra. Des géants comme Sears ont disparu parce qu’ils n’ont pas su prendre le virage à temps, persuadé que leur industrie resterait la même, que leur nom et leur réputation suffiraient. La véritable question n’est pas si le changement aura lieu, mais plutôt lorsqu’il aura lieu, serez-vous en mesure et prêt à vous adapter?

___
Photo : Ian Purtell, Directeur de la restauration avec Alfred Pro, la première carte des vins intelligente pour le marché de la restauration

AlfredL'expert en vin.

Démarrez votre expérience Alfred dès aujourd'hui : S'abonner