Le bloguepar Alfred
1 octobre 2019

Pascal Marchand, vigneron

par Pasquale Charland

Pascal marchand est ce Québécois, passionné, homme de cœur, avec une personnalité bien à lui, attachant et inspirant qui a fait de son rêve une réalité. Aspirant poète, il termine ses études en littérature et décide de partir comme bien des jeunes dans les années 80 faire les vendanges. Il choisit la Bourgogne et c’est rapidement le coup de foudre! Il ne repartira pas pour le Québec.

Il fera ses classes auprès de plusieurs maisons puis sera finalement engagé dans la jeune vingtaine, comme vigneron par le Compte Armand, du prestigieux domaine Le Clos des Épenaux, dans l’appellation Pommard. Après de longues années à travailler dur, il réussit à remettre sur pieds la maison et c’est le souffle dont il avait besoin pour fonder en 2006 sa propre maison éponyme.

À l’époque mal vu par ses compères, plusieurs ne lui prêtaient pas longue vie et se lancer dans la biodynamie était, selon la plupart,de la folie. Avec persévérance, patience, travail acharné, amour et passion pour le vin et cette région où il se sent chez lui, il déjouera tout le monde en réussissant l’exploit d’être Québécois parmi les grands de Bourgogne à faire comme eux du vin…du très bon, du très grand vin et de surcroit en biodynamie!

Depuis 2010 il est associé avec Moray Tawse, ensemble ils possèdent la Maison Marchand-Tawse qui s’impose en sol français dans l’une des régions qui demande le plus d’expertise. Non sans difficulté, il a ainsi su gagner son pari et le respect de tous.

La vie de vigneron n’en est pas une facile et elle comporte son lot de risques. Pascal cet autodidacte, l’a bien connu surtout en 2016. À cette époque, le cinéaste David Eng s’intéresse à lui, et décide de faire un film pour raconter son histoire extraordinaire. Il débarque chez lui avec un projet de film que Dame Nature s’est vite chargé d’en changer la trame. En effet, 2016 sera marquée par le gel, la grêle et de fortes pluies, la totale quoi!

Le réalisateur, David Eng voulait réaliser un film, autant pour les experts du vin que les novices, pour rejoindre tous ceux et celles qui s’intéressent de près ou de loin au domaine vinicole. Pari réussi! Sous la trame d’une météo qui a été une des pires dans le millésime 2016, le film nous fait découvrir toute une équipe qui travaille d’arrache-pied pour produire ce petit plaisir de la vie dans une histoire filmée, qui démontre toutes les difficultés du choix de faire du vin en «biodynamie artisanale».

Malgré tout ce qu’il a vécu et continue certainement de vivre encore, Pascal ne se voit pas vivre une autre vie, ni revenir au Québec, sinon pour y visiter la famille qui lui reste. Et puis la poésie dans tout ça? Il projette d’écrire un jour sur la vie…mais ne précise pas quand.

Si vous n’avez pas vu ce film Grand Cru ? Sortie en 2016, vous pouvez dès à présent le visionner. En attendant, voici quelques photos de son domaine.


AlfredL'expert en vin.

Démarrez votre expérience Alfred dès aujourd'hui : S'abonner