Le bloguepar Alfred
29 mai 2018

Investir dans notre monde pour faire face aux changements et pour gérer la croissance

par Guy Doucet

Par Guy Doucet, président et fondateur d’Alfred

___

Grosse semaine à l’ouest pour moi, où j’assisterai à San Diego au MAC 2018, une conférence destinée aux responsables du marketing regroupés dans la « Marketing association of Credit union ». J’y serai avec quelques représentants du Canada, dont des représentants de la coopérative Desjardins avec qui nous travaillons en étroite collaboration au Québec.

Cette pause me permettra de me ressourcer et de mieux comprendre les enjeux que nos clients vivent dans la numérisation des relations, une réalité qui touche, au moment où l’on se parle, tous les secteurs de l’économie. J’aurai également la chance de présenter Alfred à la communauté comme un outil puissant de développement des affaires et de fidélisation.

Je ne suis pas le seul à voyager cette semaine, alors que notre Justine sera à Paris pour y suivre un important programme de formation. Ceux qui me suivent se rappellent certainement que le 20 mars dernier, j’ai participé comme conférencier aux évènements Les Affaires où j’ai pu parler de notre parcours pour faire d’Alfred une entreprise libérée.

Pour ceux qui seraient intéressés, je vous invite à lire un article qui traite du sujet dans le journal Les Affaires du mois dernier.

Malgré les embûches et surtout stimulé par l’expérience du Groupement des chefs d’entreprise et de son dirigeant Michel Bundock, nous avons décidé de poursuivre dans l’implantation de l’holacratie.

Très simplement, nous mettons en place une approche qui nous permet de réduire au minimum les structures, en éliminant notamment les niveaux hiérarchiques. En faisant confiance aux personnes qui forment l’équipe et en prônant le mode agile, nous sommes convaincus que l’entreprise grandira plus harmonieusement, avec une meilleure rentabilité et avec des membres de l’équipe motivés et imputables. À ce titre, notre collègue Justine ira chercher cette semaine des compétences essentielles qui nous permettront de renforcer, au quotidien, la culture de responsabilisation et surtout pour mettre en place la culture de discipline et d’autonomie que nous prônons.

En terminant, nous travaillons actuellement à la dernière mouture d’Alfred. C’est le plus important travail d’ergonomie et d’interface jamais entrepris depuis nos débuts. Entièrement réalisé en mode agile par des équipes autonomes, vous serez, très prochainement, à même de juger du progrès tant applicatif qu’organisationnel que nous avons fait.

Je vous souhaite une bonne semaine; je prendrai un verre à votre santé!

___

PHOTO:
De gauche à droite, on aperçoit: Justine Collin – Alfred,  Bernard Marie Chiquet – formateur IGI partners et Jérome Papaya – Puribec de Rimouski.

 

AlfredL'expert en vin.

Démarrez votre expérience Alfred dès aujourd'hui : S'abonner