Le bloguepar Alfred
28 novembre 2019

Tendance de consommation de vin

par Sébastien Légasse

On sait que la consommation de vin gagne du terrain au Québec, près de 40% d’augmentation depuis 15 ans selon Statistique Canada et la province occupe d’ailleurs le premier rang pour la part de marché des ventes de vin. Le taux de croissance annuel moyen des ventes totales de vin au cours des 10 dernières années s’est établi à 4,2% au Canada. Mais qu’en est-il en France? Voici un bref portrait de l’évolution depuis 2000 en France, selon l’Organisation internationale de la vigne et du vin (OIV):

Diminution généralisée dans les aspects suivants:

De telles statistiques nous amènent à poser certaines hypothèses. Le fait que la production de vin ait diminué presque 3 fois plus que la diminution de la superficie des vignobles nous suggère que la qualité du vin s’est améliorée. Le rendement (la quantité d’hectolitres par hectare) est un des facteurs qui influence la qualité d’un vin. Il est notamment influencé par la façon dont on taille la vigne et si on effectue une vendange en vert, qui enlève des grappes avant la maturité. Le jus est alors plus concentré et la qualité du vin profitera de cette amélioration. On aurait donc, en théorie, moins de “gros rouge qui tache” en circulation, ce qui est une bonne nouvelle, aussi pour notre émail. La diminution de la consommation peut s’expliquer par une consommation de vin de meilleure qualité donc plus coûteuse. La sensibilisation à une conduite responsable peut aussi justifier cette diminution ainsi qu’une meilleure connaissance du monde du vin, qui amène une volonté de boire mieux. Au Québec, on connaît l’engouement pour les spiritueux, particulièrement pour les distilleries locales, mais en France, la consommation est relativement stable depuis les années 60 selon l’OMS.

Au Québec, avec les prévisions de Vinexpo, la progression de la consommation de vin devrait être en augmentation de 10% pour les 5 prochaines années. À cet effet, voici ce que Ian Purtell, directeur de la restauration au Coureur des Bois Bistro Gourmand, nous précise sur les tendances actuelles en restauration:

Je crois que l’on vit une forte croissance dans la mixologie, la clientèle n’hésite plus à investir dans des cocktails qui font vivre des émotions, un verre à la fois.  Pour le vin, le blanc gagne du terrain. Les gens consomment de plus en plus de vins blancs, plus digeste et aussi versatile que le rouge.”

On constate finalement que le marché du vin est toujours en mouvement et que la tendance de la consommation est de mettre l’emphase sur la qualité des produits. On le voit aussi avec l’adhésion des producteurs aux principes de la culture biologique, qui n’est assurément pas une simple mode de passage. 


Voici quelques suggestions tout en bio pour cette semaine:

Emiliana Signos de Origen La Vinilla 2017

Vin blanc, 750 ml

Code SAQ : 11639037  | Prix régulier : 22,00 $

 

Domaine Marcel Deiss 2017

Vin rouge, 750 ml

Code SAQ : 12185410  | Prix régulier : 31,75 $

Domaine Des Roches Neuves Terres Chaudes 2018

Vin rouge, 750 ml

Code SAQ : 13678355  | Prix régulier : 45,75 $

AlfredL'expert en vin.

Démarrez votre expérience Alfred dès aujourd'hui : S'abonner