Le bloguepar Alfred
5 mars 2019

Une nouvelle facette de l’Oregon : Evening Land Winery

par Le Coureur des Bois Bistro Culinaire

Par Guillaume St-Julien – Sommelier au Le Coureur des Bois Bistro Culinaire
___

Les grands vins de Bourgogne ont toujours été des vins de référence dans le monde vinicole, reconnus pour avoir marqué le cœur de tous ceux et celles qui ont eu la chance de les découvrir. Rajat Parr, légende de l’industrie, a développé une affinité toute particulière pour ces fins nectars. Reconnu pour ses connaissances et ses prouesses en dégustation, il puise son expertise entre autres par le biais de son vaste réseau de vignerons. Maintenant à la tête du Domaine de la Côte, de Sandhi Wines et de Evening Land’s Seven Springs Vineyard en Oregon, il travaille en symbiose avec son partenaire vigneron Sashi Moorman. Par leur style et l’expression unique de leur terroir, les vins produits par la Evening Land Winery évoquent l’essence même des grands crus de Bourgogne.

C’est en effet à la mode de vinifier des vins blancs produisant intentionnellement des profils aromatiques de réduction. Ces arômes sont souvent caractérisés par des notes de silex, d’allumettes ou de composé soufré et bien que cela ne paraisse pas immédiatement attirant, certains raffolent de ce type de vinification qui sert surtout à conserver la pureté et la fraîcheur du fruit afin de rendre les vins plus précis et ciselés. Des producteurs bourguignons tels que Jean-Marc Roulot, Arnaud Ente, Coche-Dury, Dujac ou même Méo Camuzet font partie des meilleurs exemples; Roulot est d’ailleurs un bon ami de Rajat et l’inspire grandement dans la production de ses vins. Le style réduit et la précision forment donc une ligne directrice du style de la Evening Land Winery. 

Le Seven Springs Vineyard est considéré comme l’un des meilleurs vignobles de son appellation, Eola-Amity Hills AVA. Planté en 1984 sur d’anciennes coulées de lave, cette parcelle de terre est le joyau de la Evening Land. Vignoble certifié biodynamique depuis 2007, les vignes sont en pente, plantées à haute densité en se déclinant d’ouest en est sur leurs fameux sols volcaniques. L’appellation est d’ailleurs presque entièrement recouverte de ces anciennes coulées de lave; surnommées les « Jory Soils », elles sont représentées comme étant le sol officiel de l’État de l’Oregon. 

Profond et riche en argile, il a une grande rétention d’eau, ce qui permet une bonne redistribution durant la saison, chose essentielle dans une région aussi chaude et sèche que la Willamette Valley. Grâce à ce type de géologie, les producteurs peuvent récolter le Pinot noir au moins une semaine plus tard. C’est ce qui leur confère finesse, fraîcheur des acidités, palettes aromatiques axées sur les petits fruits rouges ainsi que des tanins fins et suaves.

Sept cuvées sont issues de ce vignoble : « Summum Chardonnay », « Anden Pinot noir », « La Source Pinot noir et Chardonnay », « Seven Springs Pinot noir et Chardonnay » et le « Seven Springs Gamay noir ». J’ai eu la chance de déguster les Cuvées « La Source » sur le millésime 2013 et ce fut inspirant. En voici quelques notes.

 « La Source Chardonnay 2013 » est vieillie pendant 11 mois en barriques françaises neuves. L’élevage se termine pendant cinq mois en cuve inox avec contact des lies. Doté d’une couleur jaune pâle, ses reflets dorés sont séduisants. Le nez est intense, la première sensation nous plonge tout de suite dans un romantisme extrême. Mis à part la palette aromatique de fruits, de citron mûr, de cantaloup et de pomme, les arômes excitants d’élevage se propagent dans les narines en offrant avec classe des notes d’amande grillée, de pain brioché et de savoureuses épices. Le tout est complémenté par de charmantes notes minérales de réduction qui rappellent la coquille d’huître et l’allumette. L’arrivée en bouche se fait avec puissance et précision, le fruit reste mûr et les arômes se déclinent à travers des paliers de saveurs. L’acidité, le maestro, garde le vin tendu comme un arc pour assurer l’équilibre entre finesse et puissance. 

« La Source Pinot noir 2013 » est une cuvée particulière : les vignes sont au sommet de la colline, où les sols sont peu profonds et où l’influence du vent est la plus intense. Vieilli pendant 16 mois dans des barriques françaises 30 % neuves, le vin nous rappelle l’élégance des Pinots de la Côte de nuits. Le nez, expressif, offre une pelletée de fruits rouges à parfaite maturité : cerise rouge, framboise et fraise des bois. Nuancée par des arômes plus complexes de champignons frais, une délicate note rappelle le caractère sanguin, même l’orange sanguine. À mon avis, l’aromatique se démarque toutefois par son profil épicé; sans être omniprésent, les arômes de muscade, girofle et vanille sont en équilibre, amenant complexité et structure. En bouche, avec prestance, le vin se livre merveilleusement bien. Les arômes de petits fruits rouges s’entrelacent avec les épices pour nous laisser sur une finale somptueuse, complexe et surtout très longue. Les tanins sont fins et ressentis sur tout le passage en bouche, ils sont alors complétés par une acidité salivante, nous laissant avides d’une autre gorgée. 

Enfin, je crois que les vins de la Evening Land Winery sont le reflet d’une passion pour les grands vins de Bourgogne, à la fois par l’expression du style très pur et précis des vins, mais aussi, car l’expression du terroir est mise de l’avant pour obtenir des vins racés et séduisants. Le champ lexical de la sensualité est ce qui m’est venu à l’esprit lors de cette dégustation mémorable. Je veillerai à découvrir les autres projets de ces vignerons qui ne cesseront d’impressionner les plus grands amateurs de vins de Bourgogne.

AlfredL'expert en vin.

Démarrez votre expérience Alfred dès aujourd'hui : S'abonner